Missions & Objectifs

Missions & Objectifs

 » La panergologie s’appuie sur la méthode expérimentale et tend à répondre directement aux problèmes que se sont posés tous les praticiens depuis l’aube des disciplines énergétiques : d’où proviennent les phénomènes que nous observons et comment fonctionnent-ils ?
Le but de la panergologie, ainsi que celui de toutes les sciences expérimentales, est donc de parvenir au déterminisme des phénomènes qui nous intéressent afin de pouvoir agir directement sur eux.
Sans ce but final, sans cette volonté claire et sans cette démarche, il n’y a pas de science, il n’y a que de l’empirisme (et, dans nos disciplines, il n’y a bien souvent que de la rêverie). En utilisant la méthode expérimentale qui a fait des sciences ce qu’elles sont devenues aujourd’hui, on a pour objectif de remonter expérimentalement jusqu’aux causes prochaines des phénomènes, c’est-à-dire aux conditions physiques et matérielles de leur existence ou de leur manifestation. Les phénomènes énergétiques, comme tous les autres phénomènes qui participent du réel, sont enchaînés à des conditions physiques et matérielles que nous nous devons de chercher à connaître et sur lesquelles nous devons chercher à agir.

Si notre but premier est de comprendre (car il est dans la nature de l’homme de chercher à comprendre), il n’en demeure pas moins vrai que cette connaissance que nous visons à acquérir a des objectifs très concrets qui serviront à tous les praticiens. Ces découvertes nous permettront de prévoir, de provoquer ou d’empêcher, suivant notre volonté et notre intérêt, l’apparition de ces phénomènes ; Nous serons alors véritablement maîtres de ceux-ci car nous les comprendrons et nous pourrons agir en accord avec eux.
Bien sûr, se rendre maître de ces phénomènes, ce n’est finalement qu’appliquer les lois de la nature, et non pas vouloir se prendre pour Dieu. Aucun praticien n’arrivera à se rendre maître des phénomènes énergétiques et magiques sans connaître les lois qui les régissent et sans se placer dans des conditions qui en permettront l’effectivité. Et même ainsi, le praticien ne pourra jamais prétendre à dépasser les lois de la nature, il ne fera jamais que leur obéir servilement pour que la nature lui octroie ce qu’il désire. Cela ne pourra se faire que s’il peut avoir le bonheur de découvrir les lois qui la régissent. Comme le disait si justement Françis Bacon : « On ne peut vaincre la nature qu’en lui obéissant ». La Panergologie ne fera jamais de l’homme un Dieu, elle contribuera juste à permettre à l’homme de s’unir à la nature en lui redonnant sa véritable place grâce à une symbiose plus productive.

Ainsi que nous l’avons dit, la Panergologie doit se réduire exclusivement à connaître expérimentalement les conditions de manifestation des phénomènes énergétiques. Ce sont ces conditions seules qu’il est nécessaire et indispensable d’étudier car ce sont les seules qu’il nous soit possible d’analyser correctement. Plus nous irons à la simplicité des causes, plus nous serons en mesure de comprendre par extension comment les lois d’action de ces causes s’appliquent à l’échelle macroscopique.

Notre objectif est donc de sortir de l’usage empirique qui a été fait des énergies subtiles jusqu’à présent pour arriver à donner des bases scientifiques à son utilisation, fondées sur la compréhension des lois qui existent entre la cause et ses effets. Contrairement à une idée longtemps véhiculée par ceux-là même qui soutiennent les doctrines et les dogmes sur lesquels sont fondés les diverses disciplines énergétiques modernes, nous ne sommes en rien condamnés à nous limiter à l’observation des phénomènes finaux. Leurs origines ne sont pas hors de notre portée et il est tout à fait possible d’avoir une action dessus.
N’est-ce pas précisément là ce que nous faisons chaque fois que nous effectuons un rituel ou qu’un thérapeute énergéticien tente de soulager quelqu’un ?
Évidemment si, mais la seule différence est qu’aujourd’hui, nous pratiquons en fonction d’enseignements dogmatiques qui se résument le plus souvent à une approche très généraliste. C’est aussi pour cette raison que nous nous en remettons généralement aux aptitudes innées des praticiens. Ces aptitudes viennent tout simplement compenser cette part d’ignorance avec laquelle nous devons traiter depuis des siècles, faute d’avoir pris la peine d’étudier correctement les causes des phénomènes avec lesquels nous travaillons.

Contrairement à ce que certains tenteront à coup sûr de faire croire, la Panergologie n’est pas une chimère. En cherchant à déterminer les lois qui régissent les mécanismes énergétiques, à en comprendre les causes et les effets, nous nous attaquons directement au problème de la magie et des thérapies énergétiques, et des conclusions que nous trouverons peu à peu se créera peut-être ce point de jonction que nous cherchons depuis si longtemps entre nos disciplines et les sciences de la nature classiques : une autre part du réel qui lui appartient pourtant bien et qu’il est possible d’étudier, comme n’importe quel autre phénomène bien réel. « 

 

Extrait de La Panergologie : Principes de Magie Expérimentale, Arnaud THULY, éd. Alliance Magique, parution 2015.
Copyright Arnaud THULY, toute copie même partielle strictement interdite sans l’accord de l’auteur.